Comment devenir actionnaire d’une petite entreprise ?

Acheter des actions d’une entreprise se révèle être un type d’investissement très rentable aujourd’hui. Cette forme de placement permet de diversifier ses sources de revenus et est plus rémunératrice qu’une épargne sur un livret règlementé. Cependant, avant de s’y lancer, choisir la bonne entreprise et suivre certaines étapes nécessaires est une condition sine qua non. Souhaitez-vous devenir actionnaire dans une petite entreprise ? Voici le guide ultime à suivre !

Qu’est-ce qu’un actionnaire d’entreprise ?

On désigne par actionnaire toutes les personnes physiques ou morales qui ont des parts de capital dans une entreprise quelconque. L’actionnaire peut être un particulier ou un investisseur institutionnel.

Les investisseurs sont appelés actionnaires institutionnels lorsqu’il s’agit des structures financières comme les banques, les compagnies d’assurance, le fonds d’investissement, etc.

Les actionnaires individuels, quant à eux, sont des particuliers qui investissent pour leur propre compte. Cette catégorie d’actionnaire représente, pour la plupart, un faible part de l’actionnariat. Outre ces catégories d’actionnaire, on peut aussi mentionner les actionnaires familiaux, les salariés, les industriels et le public.

Généralement, ces investisseurs disposent de prérogatives financières ou de prérogatives de gouvernement. En d’autres termes, les actionnaires ont le droit de recevoir en contrepartie le compte annuel des dividendes de la part de l’entreprise. Aussi, un actionnaire majoritaire a le droit de donner son avis ou son accord sur certaines décisions phares qui ont rapport à la gestion et à l’administration de l’entreprise.

Comment acheter les actions d’une petite entreprise ou PME ?

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions que vous pourrez choisir pour devenir actionnaire d’une petite entreprise. Parmi ces solutions, le crowdfunding est le plus prisé par les PME. Ce moyen permet d’investir votre argent dans l’économie réelle d’une entreprise. Lorsque vous souhaitez acheter les actions d’une PME par le crowdfunding, il existe certaines étapes à suivre.

Pour commencer, il faudra choisir votre plateforme de financement participatif. En raison de la panoplie de ces interfaces, il est important de tester la fiabilité du site que vous souhaitez choisir. Il est aussi essentiel de tenir compte du taux de retour sur investissement qu’il propose. Outre ces points essentiels, il est recommandé de considérer le taux de risque du site avant de passer à la création de votre compte.

Une fois que le choix de la plateforme est fait, vous devez ensuite passer à votre enregistrement. Pour cela, veuillez créer un compte. Ensuite, vous devez faire votre dépôt avant de voir les projets à financer. Avant de sélectionner un projet, n’hésitez pas à scruter les informations relatives à l’historique de l’entreprise, à sa santé financière, à son équipe de direction, à ses objectifs, à ses prévisions, etc.

Lors de la troisième étape, vous devez investir le montant de votre choix dans ces projets. Notez que la majorité de ces plateformes propose un investissement compris entre 20 et 2 000 euros. Lorsque les fonds sont transférés sur le compte de la plateforme, cette dernière se chargera de les transmettre à l’entreprise.

Par ailleurs, lorsque vous ne souhaitez pas devenir un actionnaire via le crowdfunding, vous pouvez choisir une autre option. La seconde possibilité consiste à identifier une entreprise en recherche d’investisseurs dès sa création. Cette option vous permet de devenir actionnaire d’une entreprise en achat direct.

A lire : quel statut d’entreprise choisir ?

Les types d’actions à acheter

En général, il existe deux types d’actions que vous pouvez acheter. Il s’agit des actions ordinaires et des actions privilégiées.

Les actions ordinaires

Ce type d’action est le plus répandu en France. Il donne la possibilité aux investisseurs de procéder à un vote à propos des décisions à prendre pour l’entreprise et de recevoir les dividendes. Sur le long terme, ce type d’action donne un rendement très élevé en raison de l’augmentation du capital.

Les actions privilégiées

Ce type d’action donne le droit de propriété, mais ne dispose pas les mêmes droits de vote que dans le cas d’une action ordinaire. Cette forme d’investissement offre la possibilité aux actionnaires de bénéficier d’un dividende fixe et garanti à perpétuité. En cas de liquidation, les détenteurs d’actions privilégiées sont remboursés avant les détenteurs d’actions ordinaires.

Par ailleurs, les entreprises peuvent racheter ces actions privilégiées auprès de leurs détenteurs, contre une prime.

Quand devenir actionnaire ?

Il existe plusieurs moments qui offrent la possibilité d’acheter des actions d’entreprise.

Devenir actionnaire à la création d’une entreprise

La naissance d’une entreprise est le moment idéal pour devenir actionnaire. Généralement, une PME naissante a besoin de fond pour financer son projet.

Augmentation du capital

Lorsqu’une entreprise décide d’augmenter son capital, elle donne la possibilité aux investisseurs de devenir ses actionnaires. En effet, quand une PME émet de nouvelles actions, la part du capital des actions diminue. Plus clair, quand une entreprise augmente de 20 % le nombre d’actions, son capital fera baisser la part unitaire de ses actions de 20 %.

Rachat d’actions existantes

Il est aussi possible de devenir actionnaire d’une entreprise en rachetant les actions détenues par d’autres investisseurs. Cette option n’est possible que lorsque l’entreprise est encore fonctionnelle.

Outre ces possibilités, un investisseur peut devenir actionnaire d’une entreprise au moment où cette dernière est cotée.

Quels sont les risques de devenir actionnaire d’une PME ?

Bien qu’investir dans une PME offre plusieurs avantages, ce type de placement n’est pas sans risques.

Le premier inconvénient lié à ce type d’investissement est la perte de capital. Lorsqu’une entreprise fait faillite, il est possible que les actionnaires perdent leur capital. En effet, en cas de faillite d’une entreprise, la vente des actifs de la société servira en premier lieu à rembourser les créanciers. Il s’agit entre autres des salariés, des organismes de Sécurité Sociale de l’État. Après, les autres créanciers comme les fournisseurs seront remboursés.

Si le produit de vente des actifs de l’entreprise n’est pas épuisé, ils seront aussi vendus pour rembourser les actionnaires. Cependant, dans la majorité des cas, ceux qui détiennent les parts d’action perdent généralement l’intégralité de la mise de fonds.

Un autre risque est lié à la diminution des dividendes. Les actionnaires d’une PME peuvent faire face à une diminution de gain au fil du temps, lorsque l’entreprise perd son taux de rentabilité sur le marché ou fait face à des périodes cruciales.

a lire : comment estimer la valeur d’une entreprise ?

Afin de se mettre à l’abri de ces risques, il est nécessaire aux investisseurs ou aux actionnaires de diversifier leur investissement. Vous pourrez donc investir une part dans l’assurance-vie et dans des SICAV, pour maximiser votre chance de réussite.

Accueil Conseils pro Comment devenir actionnaire d'une petite entreprise ?

stratégie de spécialisation : avantages et inconvénients

Les entreprises doivent faire différents choix concernant leur positionnement sur le marché. Ces choix se déclinent en plusieurs types de stratégies (spécialisation, diversification, etc.)....

Pourquoi créer une holding ?

Un holding constitue la solution destinée aux chefs d'entreprise qui désirent acquérir plusieurs sociétés. Elle peut être utilisée de diverses manières et demeure très...

Tout sur l’utilisation d’un véhicule de société par le gérant

Les voitures de fonction sont généralement mises à la disposition des dirigeants afin de faciliter leurs déplacements dans le cadre professionnel. Bon nombre d’entre...

Les ressources financières d’une entreprise

Un établissement a besoin de moyens matériels, humains et financiers pour mener à bien ses activités. Il dispose par exemple de différentes sources de...

L’assurance vitrine de magasin en cas de casse : que choisir ?

L'assurance vitrine de magasin est un type de couverture qui protège les commerçants contre les dommages causés à leur vitrine. L’état de la vitrine...

assurance professionnelle infirmier libéral : que choisir ?

En tant qu’infirmier libéral, vous devez souscrire à des assurances pour votre bien et pour celui de vos patients. Certaines assurances sont obligatoires, tandis...