Portage salarial ou freelance : comment choisir son statut d’entreprise ?

Pour se lancer dans le monde du travail indépendant, il est important de choisir son statut. Deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez choisir d’exercer en freelance ou de passer par une entreprise de portage salarial. Chacun de ces modes d’emploi présente des avantages et des inconvénients. Avant de choisir le plus adapté à vos besoins, il convient donc de bien les analyser. Découvrez donc l’essentiel sur ce que sont le portage salarial et le freelance pour choisir l’option la plus intéressante pour votre statut de travailleur indépendant.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un mode d’emploi qui implique une relation tripartite entre un travailleur indépendant, son client et une entreprise de portage. Le système permet au freelance de démarrer rapidement son activité en profitant de la sécurité du statut de salarié et d’un accompagnement spécifique. Celui-ci bénéficie de la couverture de l’entreprise de portage salarial pour proposer ses services à un client et mieux gérer les aspects administratifs, financiers et juridiques de son métier.

Dans cette relation tripartite, la société porteuse sert d’intermédiaire. Elle facture les services fournis au client par le consultant et lui reverse mensuellement un salaire. Ce statut est destiné à la base aux cadres avec des niveaux de responsabilité élevés et aux managers de transition qui souhaitent lancer une activité personnelle. Il s’élargit davantage aujourd’hui et couvre plus de 750 métiers.

Qu’est-ce que le statut de freelance ?

Le statut de freelance est celui d’un travailleur indépendant qui s’occupe de gérer tout seul son activité. Celui-ci ne recrute pas d’employé et ne travaille pas pour un patron. Il peut néanmoins faire appel à des prestataires externes pour déléguer certaines tâches. Le freelance se distingue du salarié par l’absence d’un lien de subordination entre le travailleur et son client. Si vous voulez vous lancer en freelance, voici les différents statuts d’entreprise à choisir.

Les avantages du portage salarial

Exercer un travail indépendant en portage salarial procure de nombreux avantages. Ce mode d’emploi offre au travailleur :

Un cadre protecteur

Le porté profite d’une rémunération mensuelle qui lui garantit des revenus réguliers. Il cotise à la retraite et bénéficie d’une couverture maladie, d’une mutuelle d’entreprise ainsi que d’une assurance chômage en cas de perte ou de baisse d’activité. Il est en outre couvert d’éventuels dommages issus des missions réalisées grâce à une assurance responsabilité professionnelle.

La liberté au quotidien

Le travailleur indépendant qui opte pour le portage salarial jouit d’une grande liberté. Celui-ci choisit ses propres clients. Il est libre de négocier les tarifs comme il le souhaite et de refuser ou d’accepter une mission qui lui est proposée. Il bénéficie d’une grande autonomie et peut choisir ses horaires, son lieu de travail ainsi que ses périodes d’activité.

Un accompagnement spécifique

Les consultants en portage salarial profitent aussi d’un accompagnement spécifique. Un conseiller dédié les aide avec des techniques efficaces pour mieux rechercher les missions. Celui-ci leur fournit aussi des conseils sur les tarifs raisonnables à pratiquer dans l’exercice de leur métier. Il veille en outre au bon développement et à la réussite du projet mis en place par le porté.

Travailler en portage salarial vous permet en outre de déléguer la gestion de votre travail. Vous pouvez aussi rejoindre un groupe de personnes talentueuses comme vous avec la possibilité de vous faire des revenus assez intéressants.

Les conditions pour faire du portage salarial

Pour exercer une activité en portage salarial, il faut suivre les critères suivants :

  • disposer des compétences nécessaires au développement de son activité ;
  • être prêt à percevoir une rémunération mensuelle minimale brute définie par la convention collective de portage salarial ;
  • ne pas mener une activité incompatible avec le portage salarial.

Outre cela, il est important de remplir des conditions propres à son activité d’indépendant pour réussir dans son domaine. Il s’agit entre autres de l’expertise, de la rigueur et d’un bon relationnel.

Quel salaire avec le portage salarial ?

Le porté est libre de fixer son Taux Journalier Moyen (TJM) en fonction de son expérience, la spécificité de ses compétences et de la nature de la mission. La convention collective du portage salarial définit par contre un salaire minimal pour garantir une rémunération plus ou moins juste au travailleur. Celui-ci correspond au 70 % du plafond de la sécurité sociale, peu importent les services proposés. Ce pourcentage peut ensuite évoluer en fonction de l’ancienneté du porté.

Outre cela, il faut savoir que le montant du salaire versé par la société de portage salarial correspond au prix facturé au client, duquel sont déduits des frais de gestion. Ceux-ci correspondent à la commission du porteur et varient entre 5 % et 10 % d’une entreprise à une autre. Ils s’ajoutent aux charges sociales déduites par l’entreprise de portage. Vous percevez enfin un salaire net qui se trouve entre les 47 % et 53 % de la facturation HT.

Accueil Conseils pro Portage salarial ou freelance : comment choisir son statut d'entreprise ?

stratégie de spécialisation : avantages et inconvénients

Les entreprises doivent faire différents choix concernant leur positionnement sur le marché. Ces choix se déclinent en plusieurs types de stratégies (spécialisation, diversification, etc.)....

Pourquoi créer une holding ?

Un holding constitue la solution destinée aux chefs d'entreprise qui désirent acquérir plusieurs sociétés. Elle peut être utilisée de diverses manières et demeure très...

Tout sur l’utilisation d’un véhicule de société par le gérant

Les voitures de fonction sont généralement mises à la disposition des dirigeants afin de faciliter leurs déplacements dans le cadre professionnel. Bon nombre d’entre...

Les ressources financières d’une entreprise

Un établissement a besoin de moyens matériels, humains et financiers pour mener à bien ses activités. Il dispose par exemple de différentes sources de...

L’assurance vitrine de magasin en cas de casse : que choisir ?

L'assurance vitrine de magasin est un type de couverture qui protège les commerçants contre les dommages causés à leur vitrine. L’état de la vitrine...

assurance professionnelle infirmier libéral : que choisir ?

En tant qu’infirmier libéral, vous devez souscrire à des assurances pour votre bien et pour celui de vos patients. Certaines assurances sont obligatoires, tandis...