Droit au chômage : comment calculer le montant du droit au chômage?
Tlf-oac.com » Côté Salariés » Droit au chômage : comment calculer le montant du droit au chômage?

Droit au chômage : comment calculer le montant du droit au chômage?

Lors qu’ un ancien employé est au chômage, il peut bénéficier d’un accompagnement ou d’une aide financière mensuelle, en attendant de trouver un nouveau travail. L’inscription du chômeur au fichier de la base de donnée de Pôle Emploi garantit au chômeur un accompagnement financier pour lui éviter de rester sans ressources. Aussi de lui permettre de chercher du travail.

Comment bénéficier de cet accompagnement financier?

Le chômeur fait sa demande à Pôle Emploi pour bénéficier d’une allocation chômage durant la période de chômage. La crainte de se retrouver sans ressources pour un ancien salarié est imminente, s’il ne formule pas une demande d’allocations chômage auprès de l’organisme habilité par le code du travail à accompagner les chômeurs. Pôle Emploi garantit le versement d’indemnités au chômage si le demandeur est éligible et satisfait les conditions suivantes :

  • Le chômeur a perdu son emploi.
  • Le chômeur est inscrit à Pôle Emploi.
  • Le chômeur doit être à la recherche d’un nouvel emploi.

Qui bénéficie du droit au chômage?

Un ancien salarié ayant perdu son emploi pour diverses raisons, licenciement, démission, résiliation abusive d’un contrat de travail, sont toutes autant de raisons par lesquelles un salarié peut se retrouver subitement sans ressources. La loi garantit le droit au chômage à travers l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).

L’assurance chômage assure la couverture des salariés contre le risque de la perte d’emploi. Ce sont les “indemnités chômage” que verse Pôle Emploi aux salariés ayant perdu leurs postes de travail d’une façon involontaire. Ils bénéficieront d’un accompagnement financier durant cette période en attendant de trouver une nouvelle opportunité de travail.

L’ancien salarié en situation de chômage peut bénéficier d’aide au retour à l’emploi, si le fait de se retrouver en chômage n’est pas sa propre initiative. Un départ volontaire n’ouvre aucunement le droit à cette couverture financière, exception faite aux ruptures conventionnelles. Par contre, si l’employé est renvoyé et licencié pour une faute grave, il ouvre droit pour bénéficier de l’aide de retour à l’emploi.

Le bénéficiaire de l’ARE doit avoir déjà travaillé pour une période minimale de quatre mois, appelée période d’affiliation. Il est impératif d’être à la recherche d’un nouvel emploi pour une réinsertion professionnelle réussie. Ces recherches effectives peuvent être sous formes de :

  • Candidatures pour de nouveaux postes de travail.
  • Communication de CV pour des entreprises en plein recrutement.
  • Entretien d’embauche et autres.

Pôle Emploi délivre au chômeur un document appelé attestation Pôle Emploi qui peut contribuer à une recherche d’emploi plus effective.

Le montant du droit au chômage est calculé sur la base du salaire journalier de référence, selon le salaire versé les douze derniers mois et le nombre de jours effectivement travaillés.

Le droit au chômage est un dispositif qui permet au chômeur de bénéficier d’une couverture financière en attendant une meilleure réinsertion professionnelle dans le monde professionnel.

Vous devriez cliquez sur l'un de nos articles :